Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Nigéria : Boko Haram libère 21 lycéennes et se dit prêt à négocier
©Reuters

Liberté

Nigéria : Boko Haram libère 21 lycéennes et se dit prêt à négocier

Une faction du groupe terroriste affirme tenir en captivité encore 83 filles sur les 200 toujours portées disparues.

Les lycéennes, enlevées en avril 2014 à Chibok, au Nigéria, refont surface. Une faction du groupe terroriste Boko Haram, à l'origine de ce rapt gigantesque, a libéré 21 jeunes filles, ce dimanche et se dit prêt à négocier avec l'Etat nigérian pour la libération de 83 autres. "Les 21 jeunes filles libérées sont prouver au gouvernement nigérian que cette faction de Boko Haram détient encore 83 filles de Chibok", a expliqué à Reuters, un porte-parole de la présidence. "Nous n’avions pas de nourriture pendant un mois et dix jours, mais nous ne sommes pas mortes, Dieu merci" a raconté une des anciennes captives.

On ignore encore les revendications de cette faction mais un échange de prisonniers semble être le moyen utilisé par le gouvernement même si les autorités le démentent.

Cette première libération traduit surtout les conflits internes qui bousculent la secte islamiste depuis plusieurs mois. Le chef du groupe rallié à l'Etat islamique, le redouté Abubakar Shekau, a ainsi été destitué par Daesh en août dernier pour des divergences d'opinions. Il dirige ainsi toujours une faction de Boko Haram et maintiendrait encore en captivité des lycéennes. En tout, ce sont près de 200 jeunes filles qui sont portées disparues

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !