Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©

Crime

Mossoul : l'évêché incendié, il n'y a plus de chrétiens dans la ville

Le palais épiscopal de Syriens catholiques de Mossoul a été brûlé par les extrémistes islamiques d'Isil. Les derniers chrétiens ont quitté la ville

La situation des chrétiens en Irak est de plus en plus dramatique. Après les menaces et l'ultimatum des fondamentalistes d'Isil, il n'y a maintenant plus de chrétiens dans la ville de Mossoul, et les extrémistes islamiques pourront en toute liberté piller et détruire.

Cette nuit,  le patriarche de l'Église syro-catholique, Ignace Joseph III Younan a par ailleurs confirmé que le palais épiscopal des Syriens catholiques de Mossoul avait été incendié.

Aujourd'hui, dans l'un des berceaux historiques du christianisme, il n'y a plus un seul chrétien.

Fraternité en Irak a par ailleurs eu la confirmation que la Cathédrale Al Taheera attenante avait elle aussi été incendiée.

Information publiée initialement sur le site Aleteia.org

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !