Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Mort de Toni Morrison : les réactions et hommages affluent
©MANDEL NGAN / AFP

Disparition

Mort de Toni Morrison : les réactions et hommages affluent

Toni Morrison, écrivaine afro-américaine est décédée ce lundi 5 août à l'âge de 88 ans, une information confirmée par sa famille et son éditeur dans la journée de mardi.

Née dans l'Ohio durant la Grande Dépression, Toni Morrison avait été éditrice avant de devenir écrivaine.  Ecrivaine engagée, elle avait reçu le prix Pulitzer en 1988 pour Beloved et le prix Nobel de littérature en 1993 pour l'ensemble de son oeuvre. 

Monstre de la littérature américaine, sa disparition a suscité de nombreuses réactions de la part d'écrivains, intellectuels et hommes et femmes politiques du monde entier. Ami de Morrison, Barack Obama lui a rendu hommage en saluant "un trésor national, aussi bonne conteuse, aussi captivante en tant que personne qu’elle l’était dans son œuvre». «Son écriture représentait un défi magnifique et plein de sens pour notre conscience morale et notre imaginaire. Quel cadeau d’avoir pu respirer le même air qu’elle, ne serait-ce qu’un moment», a-t-il ajouté.

L'ancien président Bill Clinton s'est également exprimé après avoir appris la triste nouvelle. Saluant celle qui l'avait qualifié de "premier président noir américain" parce qu'il présentait "toutes les caractéristiques du citoyen noir : un foyer monoparental, une origine très modeste, une enfance dans la classe ouvrière, une grande connaissance du saxophone et un amour de la judigne d'un garçon de l'Arkansas"; Bill Clinton a parlé d'un "être humain de classe mondiale" qui a "réveillé nos âmes et stimulé nos consciences à affronter l’injustice, grande ou petite, où qu’elle existe".

Outre-Atlantique, le ministre français de la culture, Franck Riester, a également rendu hommage a celle qui avait reçu la Légion d'honneur en 2010. Sur Twitter, il s'est exprimé en ces mots : "Une écriture libre, radicale, visionnaire mais aussi poétique pour une femme qui sera toujours restée fidèle à ses combats. Un certain regard sur l’Amérique aussi et une large reconnaissance internationale.
Au revoir Madame".

Alors que les témoignages, aideux, et hommages se multiplient toujours, un grand absent demeure : Donald Trump. S'il a tweetté à de nombreuses reprises dans la journée d'hier, il n'a dit mot à propos de l'écrivaine...

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !