Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Migrants : la Hongrie souhaite également clôturer sa frontière avec la Roumanie
©Reuters

Ligne dure

Migrants : la Hongrie souhaite également clôturer sa frontière avec la Roumanie

Pour le ministre des Affaires étrangères hongrois, cette mesure "est nécessaire, étant donné que les passeurs pourraient changer leur route en raison de la clôture existante à la frontière serbo-hongroise".

Le gouvernement hongrois ne compte pas s'arrêter là. 12 heures après avoir fermé ses frontières avec la Serbie, la Hongrie a annoncé, par l'intermédiaire de son ministre des Affaires étrangères, son intention de mettre en place des préparatifs pour la construction d'une clôture le long de sa frontière commune avec la Roumanie.

"Le gouvernement a décidé de mettre en place des préparatifs pour la construction d’une clôture à la frontière entre la Hongrie et la Roumanie, s’étendant du point de jonction entre les frontières serbe, hongroise et roumaine sur une distance raisonnable", a souligné Peter Szijjarto, le ministre des Affaires étrangères de la Hongrie.

Pour ce dernier, cette mesure "est nécessaire, étant donné que les passeurs pourraient changer leur route en raison de la clôture existante à la frontière serbo-hongroise".

Cette décision a fait bondir la Roumanie, qui, contrairement à la Serbie, est membre de l’Union européenne, mais ne fait pas partie de l'espace Schengen. Le pays a dénoncé une initiative "non-conforme à l’esprit européen". 

La Hongrie est le principal pays de transit pour les migrants qui souhaitent rejoindre l'Allemagne. Afin d'endiguer l’afflux de migrants, le pays a érigé une clôture de barbelés controversée de 175 km le long de sa frontière avec la Serbie.

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !