Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le gouvernement britannique de David Cameron consacrera dix millions d'euros sur deux ans afin de prendre en charge les migrants en créant un commandement unifié à Calais et à Folkestone (Royaume-Uni)
Le gouvernement britannique de David Cameron consacrera dix millions d'euros sur deux ans afin de prendre en charge les migrants en créant un commandement unifié à Calais et à Folkestone (Royaume-Uni)
©

New Jungle

Migrants de Calais : Londres et Paris signent un accord historique afin de faire face à l'afflux de migrants

L'accord franco-britannique conclu ce jeudi 20 août entre le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et son homologue Theresa May prévoit un "commandement unifié" et un volet humanitaire afin de mieux contrôler la frontière.

Les Calaisiens demandent à voir. Ce jeudi 20 août, un accord franco-britannique a été trouvé pour la prise en charge des migrants à Calais entre le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et son homologue Theresa May. L'accord prévoit d'éradiquer les activités criminelles des passeurs entre les deux rives de la Manche. Le ministre de l'Intérieur précise la nature de la coopération : "la solution à cette crise ne saurait résider dans des initiatives nationales désordonnées. Les solutions doivent être recherchées au niveau européen et international (...) Nous souhaitons procéder à l'amélioration de l'accueil des femmes et des enfants en situation de vulnérabilité".

Le gouvernement britannique de David Cameron consacrera dix millions d'euros sur deux ans afin de prendre en charge les migrants à Calais eainsi qu'un renforcement de la coopération entre les polices afin de créer un "commandement unifié" à Calais et à Folkestone outre-manche. L'échange de renseignement sera amélioré et la Grande-Bretagne allouera des moyens supplémentaires pour sécuriser le site d'Eurotunnel "avec des fouilles du fret 24 heures sur 24".

Une meilleure gestion des demandes d'asile (toujours plus nombreuses pour l'Angleterre) sera mise en place. L'accord prévoit aussi un volet humanitaire pour aider les migrants mais aussi la mise en place de campagnes d'informations pour ceux qui souhaiteraient (finalement) rentrer dans leur pays d'origine. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !