Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Migrants : Erdogan menace d'ouvrir les frontières pour laisser passer les migrants en Europe
©Reuters

Sans surprise

Migrants : Erdogan menace d'ouvrir les frontières pour laisser passer les migrants en Europe

Le président turc n'a pas apprécié le vote du Parlement européen demandant le gel des négociations d'adhésion avec la Turquie.

Donnant-donnant. Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a menacé ce vendredi 25 novembre d'ouvrir les frontières de la Turquie pour laisser passer les migrants voulant se rendre en Europe. En mars, la Turquie et l'Union européenne avaient conclu un pacte par lequel la Turquie s'engageait à endiguer le flux de réfugiés et de migrants vers l'Europe, permettant de réduire nettement le flux.

Erdogan a fait sa déclaration en réaction à un vote au Parlement européen demandant le gel des négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, en raison des purges organisées par le gouvernement Erdogan depuis la tentative de putsch de juillet. Le vote du Parlement n'engage pas l'UE, et il semble peu probable que Bruxelles suive. 

"Ecoutez-moi bien. Si vous allez plus loin, ces frontières s’ouvriront, mettez-vous ça dans la tête", a déclaré le président turc lors d'un discours à Istanbul. Le problème de l'accord avec la Turquie était en effet depuis le départ qu'il mettait l'Europe dans une position d'être victime d'un chantage permanent de son voisin. "Ni moi, ni mon peuple ne seront affectés par ces menaces vides", a-t-il martelé. 

A LIRE AUSSI : Bombe à retardement ? L’Europe face au défi de la sociologie disproportionnellement masculine des migrants

Via Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !