Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Montpellier avait les pieds dans l'eau lundi
©Capture

On sort les bottes

Météo France : l'Hérault passe en alerte orange, les impressionnants images des inondations

De nombreuses personnes ont été relogées après les abondantes pluies tombées lundi. Le département est placé en alerte jusqu'à 17h00 ce mardi.

  • des pluies abondantes se sont abattues sur l'Hérault lundi provoquant des inondations
  • de nombreuses personnes ont été relogées après la montée des eaux
  • Météo France avait placé le département en alerte rouge jusqu'à 17h00 avant de le rétrogader en orange
  • ces inondations ont entraîné des images étonnantes
  • "L'état de catastrophe naturelle sera décrétée en Conseil des ministres pour une soixantaine de communes" a dit Bernard Cazeneuve ce mardi sur RTL

 

"J'habite dans l'Hérault depuis plus de quarante ans, je n'ai jamais vu de telles pluies" confiait un habitant de Montpellier sur BFMTV. Les habitants n'en reviennent pas. Des pluies diluviennes se sont abattues lundi sur le département provoquant des inondations. Et la journée de mardi s'annonce encore pluvieuse. Cependant, Météo France qui avait maintenu l'Hérault en alerte rouge jusqu'à mardi 17h00, pour risques d'orages et de pluies-inondations, en raison de nouvelles pluies possibles, a rétrogradé le département en alerte orange. La vigilance orange est également maintenue pour les départements de l'Aude, des Pyrénées-Orientales et du Gard qui ont aussi connu une journée avec beaucoup de pluies. Ce mardi matin sur RTL, Bernard Cazeneuve a annoncé que "l'état de catastrophe naturelle sera décrétée pour une soixantaine de communes".

Par ailleurs, le bulletin de Météo France annonce de nouveaux orages chargés de pluie. "De nouvelles cellules orageuses qui se trouvent actuellement sur les Baléares et le long des cotes espagnoles vont rapidement remonter vers le Languedoc-Roussillon dès la deuxième partie de matinée. Une lame d'eau supplémentaire pouvant atteindre 90 à 130 mm est possible par endroit (plus particulièrement sur l'Aude et l'ouest de l'Hérault) Sur l'Hérault, en vigilance rouge depuis lundi, à l'heure actuelle plusieurs observations dépassent les 300 mm depuis le début de l'épisode ce qui justifie le maintien pour l'instant de la vigilance rouge compte tenu de l'état des sols de la lame d'eau supplémentaire attendue" expliquent les météorologistes.

Les images du centre de Montpellier envahi par les eaux sont impressionnantes. Les rues, ronds-points et places ont été envahis par les eaux, occasionnant d'insurmontables bouchons pour les automobilistes. Côté transports, tous les tramways et bus de la ville ont été stoppés en début d'après-midi. Les trafic aérien a également été interrompu, tout comme les trains sur l'axe traversant Montpellier. Au total, autour de Montpellier, une trentaine de routes ont été bloquées.

Orages : le département de l'Hérault placé en vigilance rouge: Le secteur de Montpellier est victime de violen... http://t.co/nukp3JOHs5

 

Quant aux écoles, la municipalité a annoncé avoir ouvert deux centres d'hébergement pour garder les enfants. Les élèves ont également été pris en charge dans les communes limitrophes où les transports scolaires n'avaient pu être rétablis. Cette nuit, "une très nette accalmie" a eu lieu et "va se prolonger dans les premières heures de la matinée", annoncent les météorologistes.

L'AFP indique que "dans les départements voisins, le Gard a connu de violentes pluies en fin d'après-midi et dans la soirée, nécessitant 70 interventions, selon les pompiers. La région de Sommières a été touchée par des pluies atteignant plus de 100 mm en 2 heures, provoquant des inondations par ruissellement alors que le Vidourle est sorti de son lit". L'aude et les Pyrénées-Orientales ont été aussi fortement touchées.

Les vidéos des inondations


Montpellier est submergée par les inondations par francetvinfo


Hérault : les images des inondations par ITELE

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !