Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Caputre d'écran / l'Express

Insécurité

Menace terroriste : "la France, cible privilégiée d'al-Qaida" selon le coordinateur de la lutte antiterroriste

Interrogé dans Le Figaro ce mercredi, Loïc Garnier assure qu'il y a "plusieurs centaines de djihadistes potentiellement dangereux" sur le territoire.

La France vit dans l'angoisse d'une attaque terroriste de grande ampleur. Deux ans après les attaques de Mohamed Merah, quelques jours après l'interpellation de Mehdi Nemmouche et alors que les arrestations de supposés djihadistes se multiplient sur le territoire, Loïc Garnier, chef de l'unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat), fait le point sur la menace. Dans une interview au Figaro publiée ce mercredi, il estime que "la France reste une cible privilégiée d'al-Qaida". 

"D'abord parce qu'elle prône une laïcité qui refuse toute forme d'ostentation religieuse, que nos soldats sont engagés au Mali et encore en Afghanistan et, enfin, que l'intervention en Centrafrique est brandie de façon extravagante comme une croisade de l'Occident chrétien contre le monde musulman", affirme celui qui a été l'ancien patron de la brigade criminelle. Mais Loïc Garnier précise toutefois que "pour l'heure, la menace n'est pas imminente, même si les prévisions en la matière sont toujours incertaines".

A LIRE AUSSI - Al-Qaïda : les trois prochaines cibles de l'organisation terroriste en France 

Interrogé sur d'éventuels attentats déjoués en France, le coordinateur de la lutte antiterroriste assure au Figaro que "sans l'action des services de police qui ont mené nombre d'interpellations et démantelé des cellules prêtes à l'action, la France aurait été le théâtre d'actes extrêmement graves". "Je pense notamment au groupe de Cannes et Torcy, qui a été intercepté en possession de quatre bombes, prêtes à fonctionner et à semer la mort" indique-t-il.

Loïc Garnier explique aussi que "certains jeunes individus, des djihadistes européens parmi lesquels figurent des Français, sont pris en charge par des cadres d'al-Qaida qui les entraînent dans le but de mener des attentats en Europe". Pour le chef de l'Uclat, on dénombre "environ 850 djihadistes français potentiels, dont 31 sont décédés et certains ont pris la route du retour". Et Loïc Garnier de préciser quant à l'éventuelle présence de "loups solitaires" : "Aujourd'hui, en France, plusieurs centaines de gens potentiellement dangereux ou exprimant des velléités de départ vers le djihad sont sous surveillance". 

 

 

lu sur Le Figaro.fr

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

76% des Français estiment élevée la menace d’actes terroristes commis par des djihadistes isolés vivant sur notre territoireCalvados : un homme arrêté pour "apologie et provocation" au terrorismeTerrorisme : un projet "imminent" d'attentat déjoué sur la Côte d'AzurStrasbourg : six personnes en garde à vue après l'opération anti-djihad

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !