Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
La porte-parole de Mathieu Gallet affirme que tous les contrats ont été passés "selon les procédures en vigueur".

Boîte de Pandore

Mathieu Gallet : de nouvelles révélations sur les folles dépenses du patron de Radio France, il contre-attaque

D'après le Canard enchaîné, Mathieu Gallet aurait sollicité entre 2010 et 2014 les services de six cabinets de consultants pour 1 million d'euros, aux frais de l'INA. Des faits qu'il conteste.

Selon les information du Canard enchaîné à paraître mercredi, le patron de Radio France aurait dépensé 125 000 pour la rénovation de ses bureaux alors qu'il était président de l'INA, et plus d'un million d'euros pour des frais de conseils, aux frais de l'institut. D'après le Canard enchaîné, Mathieu Gallet aurait sollicité entre 2010 et 2014 les services de six cabinets de consultants : Euro RSCG, OpinionWay, Roland Berger, Bernard Spitz Conseil et Chrysalis. Des faits qu'il conteste. Il a donc décidé mardi soir de porter plainte contre Le Canard enchaîné, dénonçant des "allégations diffamatoires". "Mathieu Gallet a demandé à ses conseils de diligenter les actions judiciaires utiles pour mettre un terme à la diffusion de ces allégations diffamatoires" rapportait la direction de Radio France au Parisien.

Dans ce même article, le Canard Enchaîné évoque également un contrat passé avec Publicis Consultant (après appel d'offres) pour un montant de 368 000 euros, et assure que Mathieu Gallet a dépensé au total 125 000 euros pour rénover l'un de ses bureaux de l'INA à Paris, ainsi qu'un autre au siège de l'institut à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne). Le Canard enchaîné affirme encore que ces révélations se basent sur les conclusions de la mission de l’Inspection générale des finances dépêchée à la demande de la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, afin de contrôler les frais de l'actuel patron de Radio France. 

Il y a seulement quelques semaines, le Canard enchaîné avait révélé le montant de la rénovation du bureau de Mathieu Gallet à Radio France (100 000 euros), ainsi que le recrutement d'un conseiller en image pour 90 000 euros par an, alors que le groupe souffrira d'un déficit de 21,3 millions d'euros pour l'année 2015.

 

 

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !