Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
133 000 personnes ne disposeraient pas de domicile du tout

Pauvreté

Mal logement : il concerne 3,6 millions de personnes

Ce sont les conclusions du rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre. 133 000 personnes sont sans domicile fixe.

59 ans, jour pour jour, après l'appel de l'Abbé Pierre, sa fondation rend public son 18e rapport annuel ce vendredi.

Le mal logement se définit par l'absence de domicile, une difficulté à le conserver quand on en a un, ou de mauvaises conditions d'habitat. IL toucherait au moins 3,6 millions de personnes non logées ou très mal logées : "Les demandes d'hébergement reçues au 115 ont enregistré une hausse de 37% en novembre 2012 par rapport à novembre 2011", écrivent les auteurs, précisant que "2012 a été difficile". "L'hébergement est sous pression", "et ne parvient pas à sortir d'une gestion saisonnière indexée sur la température", regrette le rapport.

133 000 personnes ne disposeraient pas de domicile du tout, dont 33 000 dormiraient dans des lieux qui ne sont pas conçus pour l'habitation (cave, cage d'escalier, chantier, parking, centre commercial, grotte, tente, métro, gare) ou dans des centres d'hébergement d'urgence. 66 000 sont accueillis dans des établissements sociaux de longs séjours et 34 000 dans des dispositifs temporaires. Le dernier recensement de la population en 2006 a établi à 14 600 personnes le nombre de sans-abri, contre 9 000 en 1999.

411 00 personnes sont accueillies chez des tierces personnes de façon contrainte, pour des raisons économiques qu'elles souhaiteraient éviter. 79 000 personnes entre 25 et 60 ans n'ont pas les moyens d'être indépendants et n'ont aucun lien de parentés avec la personne qui les héberge. Mais il existe aussi des enfants ou petit-enfants qui reviennent au domicile parental pour une raison autre que la fin des études (ils seraient 282 000). Ces chiffres datent de 2002, et "de nombreuses alertes montrent que le phénomène a pris une réelle ampleur ces dix dernières années".

Dix millions de personnes pâtissent de la crise du logement en France, à cause de la montée du chômage et de la pauvreté.

Dix millions de personnes sont affectées par la crise du logement en France, selon le 18e rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre sur l'état du mal-logement publié vendredi. En cause : la montée du chômage et de la pauvreté.

Lu sur Le Nouvel Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !