Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
©Reuters

Débat

Loi Travail : Laurent Berger soutient "la philosophie du texte" et plaide pour un "syndicalisme constructif"

Si le secrétaire général de la CFDT a jugé que "la première version du texte était inacceptable", il défend "les progrès" induits par cette loi.

Dans une interview disponible ce mercredi dans Le Figaro, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a appelé "à un syndicalisme constructif" et défend "la philosophie" de la loi Travail. "La première version du texte était inacceptable" juge Laurent Berger. "Elle a été réécrite, grâce notamment à l'action de la CFDT. Mais il reste des points à traiter, comme le périmètre des licenciements économiques qui doit être européen, et non français. Sur le fond, nous soutenons la philosophie du texte car créer de la norme au plus près des entreprises, par la négociation collective, est une bonne chose. Les accords performance, signés chez STX à Saint-Nazaire, Renault ou Michelin, ont permis à ces entreprises de maintenir et développer l'emploi."

Le syndicaliste estime aussi que des garde-fous existent dans cette réforme. "Faisons confiance aux acteurs de terrain! D'autant que le projet de loi travail pose des garde-fous: les accords devront être signés par des syndicats représentant au moins la moitié des salariés et, en l'absence d'accord, le Code du travail actuel s'appliquera. Et puis n'oublions pas les progrès de cette loi, comme le compte personnel d'activité (CPA), les mesures sur les travailleurs détachés, la protection des non-salariés, les moyens des syndicats…"

Il ajoute avoir "toujours dit qu'il fallait développer la conciliation aux prud'hommes et instaurer un barème indicatif, pour sécuriser les salariés et les employeurs. On ne peut pas reprocher à la CFDT de ne pas être ouverte!".

Dans une pique aux autres syndicats, il déclare que la CFDT mène "un syndicalisme constructif. Nous ne nous contentons pas d'être le relais des mécontentements, nous faisons des propositions".

>>>> A LIRE AUSSI : L'ambition secrète de Laurent Berger, l'homme qui essaie de sauver la loi El Khomri

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !