Les Unes du jour vendredi 22 octobre: école et violence, crépuscule de Barkhane au Mali, un chèque quoiqu'il en coûte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Kiosque
Kiosque
©HOCINE ZAOURAR / AFP

Revue de presse des quotidiens

Les Unes du jour vendredi 22 octobre: école et violence, crépuscule de Barkhane au Mali, un chèque quoiqu'il en coûte

Médias

"L'école désarmée face à la montée la violence" à la Une du Figaro

"Enseignants agressés en classe, rixes entre élèves armés, harcèlement dans et hors les murs… Les établissements du secondaire font face à une vague de brutalité inédite" souligne Le Figaro "Une enseignante violemment projetée au sol, au lycée professionnel de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), par un élève qu’elle tentait d’empêcher de sortir de la classe, tandis que deux autres filmaient la scène ; un professeur de lycée de Pierrelatte (Drôme), sur lequel un individu cagoulé a jeté une chaise après être entré dans sa classe ; une institutrice essuyant les coups d’un élève de 8 ans à Brunoy (Essonne). Tous ces faits se sont produits au seul mois d’octobre."

"Le crépuscule de Barkhane" à la Une de Libération

"Depuis l’annonce par Emmanuel Macron de la «transformation profonde» de la présence française au Sahel, l’armée s’active pour laisser peu à peu le contrôle du Nord du Mali aux forces nationales et aux Casques bleus. De Tessalit à Gao, «Libération» a suivi ce retrait aux côtés des soldats."

"Pouvoir d'achat : un chèque quoiqu'il en coûte" à la Une des Echos

"Alors que les prix à la pompe battent des records, Jean Castex a dévoilé ce jeudi soir une mesure qui bénéficiera à toutes les personnes gagnant moins de 2.000 euros par mois, qu'elles soient ou non propriétaire d'une voiture. Un geste à 3,8 milliards d'euros. L'indemnité sera versée entre décembre et février."

"Le business du harcèlement en entreprise" à la Une de l'Opinion

"Les entreprises sollicitent des cabinets pour mener des investigations conduisant souvent au licenciement de salariés. Enquête sur ces apprentis sorciers auxquels les DRH délèguent volontiers le « sale boulot »"

Face à la multiplication des enquêtes pour harcèlement et violences sexistes dans les entreprises et l’enseignement supérieur, un encadrement plus strict est envisagé.

"Les ondes de choc du Brexit" à la Une de La Croix

"Vacances de la Toussaint Une irrésistible envie de partir" à la Une du Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !