Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Terrorisme
©SABAH ARAR / AFP

Lutte contre le terrorisme

Les autorités irakiennes annoncent la mort du chef de Daech en Irak, Abou Yasser al-Issaoui

Le Premier ministre irakien, Moustafa al-Kazimi, a annoncé ce jeudi 28 janvier la mort d'Abou Yasser al-Issaoui, présenté comme le chef en Irak du groupe Etat islamique.

Le Premier ministre irakien, Moustafa al-Kazimi, a annoncé ce jeudi 28 janvier la mort d'Abou Yasser al-Issaoui, présenté comme le chef en Irak du groupe Etat islamique. Cette annonce survient une semaine exactement après un double attentat suicide meurtrier sur un marché de Bagdad, revendiqué par l'EI. Le pays n'avait pas connu de telles attaques en centre-ville depuis plus de trois ans.

Abou Yasser al-Issaoui était, selon les experts, un membre haut placé de l'organisation qui a un temps tenu jusqu'à un tiers de l'Irak et de larges pans de la Syrie, mais est désormais réduite en Irak à des cellules dans les zones désertiques et montagneuses.

Mercredi 27 janvier, des sources de sécurité avaient rapporté à l'AFP que la coalition anti-EI emmenée par Washington avait mené « cinq raids aériens, tuant au moins 10 djihadistes » dans la province de Kirkouk, au nord de Bagdad. Issaoui figure, selon un haut gradé irakien, parmi les victimes de ces raids.

Les autorités irakiennes restent mobilisées afin de donner à l'opinion publique des résultats dans la « guerre contre le terrorisme ».

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !