Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Leonarda compte bien rentrer voir ses copines en France un jour
©Reuters

En transit

Leonarda raconte ses projets de retour en France : "Je suis en prison et j'ai tué qui pour ça ?"

La jeune fille est déterminée à revenir en France, même si pour l'instant rien ne lui permet de le faire. Elle et sa famille envisagent un passage vers la Croatie ou la Serbie.

Une journaliste de la rédaction du Point.fr a obtenu une interview de la jeune fille qui a été expulsée de France avec sa famille en octobre 2013, suscitant une vive émotion à l'époque. C'est d'abord le père de la jeune fille qui a donné son point de vue sur la situation depuis le Kosovo où réside actuellement la famille. "La France, elle a foutu un grand bordel ! Vous imaginez, Madame, si on vous envoyait en Afrique ou au Brésil !" Déplorant son mode de vie au Kosovo ("Y'a pas trop à manger ici..."), pays où il est né, Reshat a confirmé au Point.fr son souhait d'aller en Croatie : "Juste pour faire les passeports pour la famille et retourner ensuite en France." À son retour, il compte "appeler tous les journaux, aller au Parlement et voir MM.Valls et Hollande". 
 
Et puis, c'est au tour de Leonarda de s'exprimer au téléphone. "Vous avez ma parole qu'on ira !" en France commence la jeune fille qui dit s'ennuyer "grave" à Mitrovica, où la famille Dibrani, qui va bientôt s'agrandir - sa mère accouche dans un mois -, s'entasse dans un nouvel appartement. "Je suis en prison et j'ai tué qui pour ça ?", ajoute Leonarda, visiblement toujours en colère contre cette décision d'expulsion prise par Manuel Valls. Elle raconte passer ses journées à ne "rien" faire, regardant par intermittence la télé. Elle explique aussi qu'elle n'a plus de contacts avec ses copines du collège de Pontarlier (Doubs) depuis trois ou quatre mois, car Internet n'a pas été payé. 
 
"Celle qui vient d'avoir 16 ans, dimanche dernier, se plaint de perdre son français, qu'elle n'entretient plus, ne suivant aucune scolarité au Kosovo", explique Le Point. "Normalement, 16 ans, ça se fête !" déclare-t-elle, mais faute d'argent la jeune fille n'aura rien. 
 
Leonarda et sa famille, entrés illégalement en France en 2009, ont été expulsés à l'automne 2013. L'adolescente, alors âgée de 15 ans, avait été emmenée par la police à la descente d'un bus scolaire. L'affaire avait engendré des manifestations de lycéens. Le président de la République, François Hollande, avait proposé à la jeune fille de revenir étudier "seule" en France, "si elle en fait la demande". En janvier, la justice n'est pas revenue sur le refus de titre de séjour dont la famille Dibrani avait fait l'objet.
 
 
Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !