Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Crédits Photo: Reuters

Distinction

Légion d'honneur : 22 "héros" de l'attentat de Nice décorés

22 pompiers, policiers, médecins et civils intervenues lors de l'attentat du 14 juillet à Nice ont été distinguées dans une promotion spéciale de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite.

Ils sont 22, pompiers, policiers, médecins ou simples civils. 22 Français distingués pour leurs actes lors de l'attentat de Nice, qui a fait 86 morts le 14 juillet. 

En parallèle à la traditionnelle promotion civile de la Légion d'honneur du 1er janvier, qui compte 731 personnes (dont l'ancien PDG de Renault Louis Schweitzer, et Françoise Barré-Sinoussi, corécipiendaire du Nobel de médecine pour la découverte du virus du Sida), une promotion spéciale de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite a été publiée ce dimanche au Journal officiel.

Elle compte cinq personnes chevaliers de la Légion d'honneur et 17 chevaliers de l'ordre national du Mérite. Parmi les personnes décorées : Franck Terrier, qui avait jeté son scooter contre le camion du terroriste et s'était accroché à la cabine pour le frapper et tenter de l'arrêter ; Alexandre Niguès, cycliste qui s'était aussi agrippé à la cabine du camion pour tenter d'y pénétrer ; les gardiens de la paix, Magali Cotton et Gaëtan Roy, qui ont poursuivi à pied le camion et abattu le terroriste;  le lieutenant de sapeurs-pompiers Pierre Binaud, président d'une union régionale et départementale de sapeurs-pompiers, intervenu pour porter des premiers secours ; etc.

Pour être intervenus ou avoir porté secours aux nombreuses victimes, dix-sept autres personnes (policiers, pompiers, médecins...) sont également décorées de l'ordre national du Mérite.

Ce n'est pas la première "promotion spéciale" de cette décoration. Le 1er janvier 2016, vingt personnes avaient été distinguées, la plupart de façon posthume : les victimes de Charlie Hebdo, de l'Hyper Cacher et les trois policiers tués dans les attentats de janvier 2015.

 

 

Lu dans Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !