Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie

Covid-19

Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois

L'annonce a été faite par le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, ce samedi 28 novembre.

L'aide pour les entreprises fermées en raison de la pandémie de coronavirus va être doublée, a annoncé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, ce samedi lors d'un déplacement auprès de commerçants à Reims.

Annoncé mercredi, ce dispositif de soutien, qui comprend en une indemnisation à hauteur de 20% du chiffre d'affaires des entreprises par rapport à celui engrangé l'an dernier durant le même mois, était initialement plafonné à 100.000 euros. Ce sera donc le double, a décidé le gouvernement.

Créé en mars, le fonds de solidarité compensait depuis le 30 octobre la perte de chiffre d'affaires jusqu'à 10.000 euros pour les entreprises fermées de moins de 50 salariés, ou pour celles des secteurs du tourisme et activités connexes (restauration, événementiel, culture) dont le chiffre d'affaires baisse d'au moins 50% par rapport à la même période de 2019. A partir de décembre, toutes les entreprises pourront en bénéficier.

"Ceux qui étaient laissés sur le côté, ce sont les plus grands restaurants, ceux qui ont trois ou quatre restaurants, ce sont les hôtels avec beaucoup de salariés. Eux ont droit à cette nouvelle modalité du fonds de solidarité (...) sans aucune limite de salariés. Vous pouvez avoir 200, 300, 400 ou 1000 salariés, vous êtes éligible à ce fonds de solidarité avec un pourcentage du chiffre d'affaires et un plafond d'indemnisation qui a été porté à 200.000 euros par mois", a expliqué Bruno Le Maire. "C'est une indemnisation massive, immédiate à partir du début du mois de décembre et qui permet d'accompagner tout le secteur de l'hôtellerie, les cafés, la restauration mais aussi les salles de sports, tous ceux qui sont les premières victimes de cette crise sanitaire et économique", a-t-il ajouté.

Orange Actu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !