Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe

Tendre l'autre joue

Le Pape François estime que les migrations sont une chance pour l'Europe et pour l'Eglise

Pour le Pape, l'idée de "conserver l’identité culturelle et religieuse originelle" de l'Europe est contradictoire avec le principe du catholicisme.

Le pape François a reçu vendredi les directeurs nationaux de la pastorale pour les migrants, qui sont réunis à Rome pour un colloque organisé ce weekend par le Conseil des conférences épiscopales d’Europe.

A cette occasion, il a exprimé sa "préoccupation face aux signes d’intolérance, de discrimination et de xénophobie qui se rencontrent dans différentes régions de l’Europe" dus à "la défiance et la peur envers l’autre le différent, l’étranger"». Le Pape regrette que les communautés catholiques européennes "ne sont pas exemptes de ces réactions de défense et de rejet", alors que selon lui, le "devoir moral de conserver l’identité culturelle et religieuse originelle" des pays européens est contradictoire avec le principe même du catholicisme.

François a fait observer que de toute temps, l'Eglise s’est diffusée sur tous les continents "grâce à la migration" des missionnaires qui étaient "convaincus" de l’universalité du message de salut de Jésus Christ pour les individus de toutes cultures. Il a aussi rappelé que "dans l’histoire de l’Église, des tentations d’exclusivité et de retranchement culturel n’ont pas manqué" mais que "l’Esprit Saint nous a toujours aidé à les surmonter, en garantissant une ouverture constante vers l’autre, considérée comme une possibilité concrète de croissance et d’enrichissement."

Les migrations ont, selon lui, une chance pour l'Europe et pour l'Eglise, car "l’arrivée de tant de frères et sœurs dans la foi offre aux Églises en Europe une opportunité de plus pour réaliser pleinement sa propre catholicité". Elles sont en outre une occasion pour les Européens de "témoigner concrètement de la foi chrétienne dans la charité et dans le profond respect pour les autres expressions religieuses".

Lu sur Radio Vatican

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !