Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie

Fracture sociale

Laurent Berger (CFDT) : "il faut sonner l'alerte"

Le secrétaire général de la CFDT s'alarme du climat politique et social en France.

Pour Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, le climat politique en France est "dangereux". "Je dis aux politiques : attention, ne jouez pas avec des allumettes près du gaz. Quand on voit les polémiques nées après les terribles attentats de l'été et au sujet du burkini, il faut sonner l'alerte. Certains politiques sont en train de fracturer la société autour de débats, de tensions, qui n'ont pas lieu d'être, au détriment des vrais problèmes. Il n'est pas trop tard pour appeler la classe politique à un peu de maîtrise de sa parole", explique-t-il dans un long entretien au Monde

Il estime également que "le climat social est toujours tendu", mais assume le soutien de la CFDT à la Loi Travail. Ceci dit, il y a "un chômage extrêmement élevé et une situation préoccupante dans plusieurs secteurs".

A LIRE AUSSI : Les nouveaux hommes forts du système Hollande : Laurent Berger, le patron de la CFDT et Jean-Pierre Jouyet le secrétaire général de l’Elysée

Il n'hésite pas à casser du sucre sur le dos du Medef, selon lui en "crise de créativité." En effet, le syndicat des patrons est selon lui "enfermé dans son vieux logiciel : moins de règles, moins de contraintes, moins de coûts." Il voudrait que le Medef "fasse preuve de créativité, par exemple pour inventer le CPA de demain à travers une négociation." De plus, le Medef est selon lui "déjà dans une posture de lobbying post-présidentiel." 

Pour ce qui est du bilan du quinquennat de François Hollande, "l'absence de réforme fiscale est extrêmement dommageable. Il aurait fallu une réforme fiscale qui aurait permis de rendre l'impôt juste et valorisé au regard de ses effets pour les citoyens." 

Pour 2017, la CFDT va faire des "propositions partagées de la société civile" en collaboration avec un collectif d'associations. De plus, "la CFDT va être fidèle à sa ligne ni neutre ni partisane à l'égard des partis républicains. Mais elle va clairement affirmer que le Front national est un parti dangereux, pour les travailleurs, pour notre société et pour l'avenir."

A LIRE AUSSI : L'ambition secrète de Laurent Berger...

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !