Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
©PHILIPPE HUGUEN / AFP

Haro sur les dépenses

La Sécurité sociale souhaite récompenser les médecins délivrant moins d'arrêts maladie

De nouveaux critères dans le calcul de la "prime" versée aux médecins pourraient voir le jour.

Récompenser la "pertinence" des prescriptions d'arrêts de travail : c’est le projet de l’Assurance maladie. L’organisme veut inclure de nouveaux critères dans la rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp), sorte de prime versée aux médecins pour améliorer leurs pratiques.

La proposition va être présentée ce jeudi 28 avril. Les syndicats de praticiens ont rendez-vous au siège de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) pour une nouvelle séance de négociation sur la convention médicale, le texte qui définit pour cinq ans, les relations entre les praticiens libéraux et la Sécurité sociale et fixe leurs honoraires.  Devrait être évoquée la création d'un "malus" pour les médecins qui ne respecteraient pas les objectifs. Ils risqueraient désormais de ne pas toucher entièrement le montant de la prime.

La Secu souhaiterait de nouveaux critères, qui seraient liés à la pertinence des prescriptions d’arrêt de travail (indemnités journalières) au regard des préconisations existantes. A titre d’exemple, les médecins sont invités à prescrire 5 jours d’arrêt de travail pour une grippe saisonnière, 3 pour une angine ou 21 jours pour une entorse grave lorsque le patient effectue « un travail physique lourd ". La mesure pourrait ainsi s'inscrire dans un plan plus global d'action de la Cnam pour tenter de stopper la hausse des dépenses liées aux arrêts maladie.

>>>> A LIRE AUSSI : L'Assurance maladie arnaquée de 200 millions d'euros en 2014

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !