Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Reuters

Promesse

La résolution de Barack Obama pour 2016 : lutter contre les armes à feu

Barack Obama s'est déclaré décidé à agir contre les armes à feu pour sa dernière année de mandat, lors de son adresse radiophonique hebdomadaire.

Le président américain Barack Obama a déclaré vendredi lors de son adresse radiophonique hebdomadaire que sa "résolution du Nouvel an est de progresser autant que possible face à l'épidémie des violences par armes à feu".

Alors que chaque jour, 90 personnes meurent par balle aux Etats-Unis, il a déclaré : "J'ai reçu de trop nombreuses lettres de parents, de professeurs et d'enfants pour ne rien faire […] Je crois au Second amendement qui donne le droit de porter les armes [et je crois] que nous pouvons protéger ce droit en évitant ces tragédies à grande échelle."

Actuellement en vacances à Hawaï, le président américain - qui est dans sa dernière année de mandat - a annoncé qu'il rencontrera dès lundi, à son retour à la Maison Blanche, la ministre de la Justice Loretta Lynch pour envisager les "options" possibles.

Ces options sont limitées, puisque les Républicains, majoritaires dans les deux chambres du Congrès, s'opposent à toute restriction du droit de détenir et porter des armes. Mais le président pourrait passer outre cet obstacle en employant des décrets. Selon la presse américaine, des conseillers de la Maison-Blanche travaillent à des décrets prévoyant d'étendre le contrôle des antécédents des acheteurs, d'interdire pour des individus considérés comme dangereux de s'approcher armés d'une école, d'interdire aux violeurs condamnés de posséder une arme et de renforcer la loi fédérale contre les acheteurs d'armes illégales.

Le lobby des armes, représenté par la très puissante NRA, a fait savoir qu'elle combattrait pied à pied les efforts de l'exécutif pour court-circuiter la voie parlementaire. "Le lobby des armes est fort et organisé (...) J'espère que vous allez me rejoindre pour rendre l'Amérique plus sûre pour nos enfants", a lancé M. Obama.

Lu dans L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !