Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Accordée

La judokate saoudienne sera présente sur le tatami avec son voile

Le CIO a donné son accord à Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shahrkhani.

Seule condition pour que les athlètes féminines saoudiennes puissent participer aux Jeux Olympiques ? Qu'elles soient voilées. Mais en judo, le port du voile est considéré comme dangereux. L'une des deux premières représentantes saoudiennes présentes aux Jeux a donc failli ne jamais participer à la compétition. Mais le CIO a donné son accord pour que Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shahrkhani concoure vendredi au tournoi de judo de Londres la tête couverte.

"Nous pouvons confirmer que la Fédération (internationale) et le Comité olympique saoudien, sous l'auspice du CIO, sont parvenus à un accord selon lequel l'athlète pourra participer. La Fédération (internationale) de judo va l'autoriser à couvrir sa tête de quelque chose qui ne compromettra pas sa sécurité et à quoi ils ont recours dans les compétitions en Asie", a précisé le CIO, selon qui "c'est une solution qui a été acceptée par toutes les parties".

Lu sur TF1 News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !