Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Damned

La grosse bourde du ministre des Affaires Etrangères britannique

En voyage diplomatique en Chine, le ministre de Theresa May a commis un impair envers son hôte… et sa femme.

C’était ses premiers pas sur la scène internationale, et le ministre du Foreign Office britannique ne les oubliera pas. Jeremy Hunt, qui vient tout fraichement de remplacer Boris Johnson, était censé trancher avec la personnalité bravache de son prédécesseur. Mais il s’est semble-t-il pris les pieds dans le tapis dès sa première visite en Chine. Lors d’un discours devant ses hôtes, il a affirmé que sa femme était « japonaise » avant de se raviser, confus, sa femme étant d’origine chinoise… 

La salle s’est amusé de la bévue. Tant mieux pour le ministre, qui s’est excusé : « Quelle terrible erreur à ne pas faire ! ». Les relations historiquement conflictuelles entre l'Empire du Milieu et celui du Soleil Levant, ainsi que les responsabilités qui incombent à un chef de la diplomatie d’un pays ne permettent guère, en effet, de telles approximations !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !