Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Reuters

Rien ne va plus

La "First Lady" de l'alt-right américaine lâche Steve Bannon

La famille Mercer, soutien financier historique du Président élu et de la droite libertaire américaine a décidé de couper les fonds à Steve Bannon après ses confidences à un journaliste. Un geste salué par Donald Trump.

L'ancien conseiller et stratégiste de Donald Trump n'en finit plus de payer ce que son président qualifie de "trahison". Pour rappel, la parution ce vendredi de Fire and Fury. Après avoir été publiquement traité de fou par son ancien patron, l'homme de média et patron de Breitbart a été publiquement lâché par son soutien financier numéro 1, la famille Mercer, par l'intermédiaire de Rebekah Mercer qui a lâchée. Pour rappel, la directrice de la Fondation Mercer avait investi plusieurs dizaines de millions d'euros dans Bretibart. 

Donald Trump s'est félicité de cette assassinat médiatique dans un tweet : "La famille Mercer a récemment lâché la taupe connue sous le nom de Steve Bannon le Débraillé. Intelligent !"

On parlerait désormais de virer Bannon de Breitbart selon le Wall Street Journal. De son côté, Steve Bannon n'a pas souhaité rebondir sur cette nouvelle attaque. 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !