Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Reuters

Escalade

La Corée du Nord lance un nouveau missile, les Etats-Unis envisagent "toutes les options"

Quelques heures après une réunion exceptionnelle du Conseil de sécurité, le régime a tiré un type de missile balistique non identifié, qui s'est soldé par un échec.

Les relations entre Pyongyang et le reste du monde étaient déjà plus que fraiches, elles deviennent carrément glaciales. Quelques heures après une réunion exceptionnelle du Conseil de sécurité, "la Corée du Nord a tiré un type de missile balistique non identifié depuis un site" au nord du pays, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense, précisant que "cet essai avait été un échec". Le commandement américain pour le Pacifique (Pacom) a lui aussi confirmé un tir de "qui n’a pas quitté le territoire nord-coréen"

Le président américain Donald Trump a réagi samedi sur Twitter en déplorant que la Corée du Nord "n’ait pas respecté le souhait de la Chine et de son très respecté président". De son côté, le secrétaire d'Etat Rex Tillerson a appelé l'Empire du Milieu à isoler Pyongyang économiquement et diplomatiquement. "La Chine représente 90% des échanges commerciaux nord-coréens, la Chine a un levier économique sur Pyongyang qui est unique et son rôle est particulièrement important" a-t-il estimé.

Et les propos se font de plus en plus menaçant puisque le chef de la diplomatie a indiqué envisager "toutes les options" et que "l'agression nord-coréenne" pourrait être contrecarré avec une action militaire si nécessaire". Il a cependant précisé que Washington "préférait de beaucoup une solution négociée" diplomatiquement.

Lu sur Le Voix du Nord

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !