La BERD quitte la Russie en 2017 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La BERD quitte la Russie en 2017
©Reuters

Nerf de la guerre

La BERD quitte la Russie en 2017

La Banque européenne de reconstruction et de développement, organisme officiel, va abandonner les nouveaux financements, selon un officiel russe. Une décision probablement liée à la situation internationale.

La Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) a décidé de ne pas continuer ses opérations en Russie à partir de 2017. C'est ce qu'a déclaré le ministre adjoint des Finances russe Sergueï Storchak : "la BERD a adopté un plan financier qui n'inclut pas nos projets", rapporte l'agence officielle russe TASS

La nouvelle ne fait pas vraiment surprise. La Banque avait déjà gelé ses opérations en juillet 2014 à la suite de l'annexation de la Crimée par la Russie, et la banque avait annoncé une revue interne de ses projets russes. Si l'opposition politique à la Russie était réelle, certains actionnaires de la banque étaient plus favorablement disposés à la Russie, et les investissement russes auraient été parmi les plus rentables. 

Cette nouvelle montre donc l'isolement croissant de la Russie du système international et la réalité des sanctions politiques et économiques contre le pays, dont l'économie est déjà durement frappée par la corruption et l'effondrement durable des prix des hydrocarbures. 

La BERD a été fondée en 1991, comme sorte d'équivalent européen de la Banque mondiale, pour soutenir la transition de l'Europe post-soviétique vers l'économie de marché. La Russie était considérée comme "le plus gros défi" de la banque, et elle était sa première cible d'investissements, avec environ 2 milliards d'euros par an, rapporte le Financial Times. En tout, la BERD a investi plus de 25 milliards d'euros en Russie en tout, dans des entreprises de secteurs aussi divers que l'agriculture, l'infrastructure, la finance ou les technologies d'information. Comme la Banque mondiale, la BERD est une banque dont les actionnaires sont des entités publiques, au premier rang desquels l'Union européenne, la Banque européenne d'investissement, et 64 nations européennes et de l'ancien Bloc soviétique, dont la France. 

Lu sur East-West Digital News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !