L'Union européenne pourrait étendre son action en Afrique pour lutter contre l'immigration clandestine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
L'Union européenne pourrait étendre son action en Afrique pour lutter contre l'immigration clandestine
©

Urgence

L'Union européenne pourrait étendre son action en Afrique pour lutter contre l'immigration clandestine

Conformément aux propositions confidentielles formulées par le gouvernement italien, l'UE serait sur le point de conclure des accords avec plusieurs pays d'Afrique du Nord.

L'Union européenne envisage d'étendre ses patrouilles dans la méditerranée à des pays tels que l'Egypte et la Tunisie afin de lutter contre la hausse du nombre de migrants clandestins qui risquent leurs vie pour atteindre les côtes européennes.

Conformément aux propositions confidentielles formulées par le gouvernement italien, l'UE serait sur le point de conclure des accords avec plusieurs pays d'Afrique du Nord pour former leurs autorités maritimes à la recherche et au sauvetage de dizaines de milliers de migrants, particulièrement de la Libye vers l'Italie.

Une fois sauvés, les migrants seraient acheminés vers les ports des pays européens, ou reconduits vers leur pays d'origine. "Ceci aurait un effet vraiment dissuasif, pour que de moins en moins de migrants soient prêts à risquer leurs vies pour se rendre en Europe" estime une note du gouvernement italien, citée par le quotidien britannique "The Guardian".

Les autorités italiennes assurent qu'un tournant radical est nécessaire afin de combattre le fléau de l'immigration de masse en Méditerranée, au regard de l'aggravation de la situation. Ces propositions ont été débattues au mois de mars par les ministres de l'Intérieur des pays de l'UE à Bruxelles, et aussi à la Commission européenne, dont les nouvelles directives sur l'immigration seront connues au mois de mai. 

Lu sur The Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !