Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

"Tragédie historique"

L'ouragan Dorian a dévasté les Bahamas

Rétrogradé en catégorie 3, l'ouragan Dorian poursuit sa route vers les côtes américaines après avoir dévasté le Nord-Ouest des Bahamas.

L'ouragan Dorian a provoqué des dégâts considérables aux Bahamas. De catégorie 5 lors de son passage sur les Bahamas, Dorian est dorénavant en catégorie 3. Dorian a commencé à se déplacer de nouveau et à incliner sa direction vers le nord.  

Le bilan provisoire du passage de Dorian sur les Bahamas est de cinq morts et d'une vingtaine de blessés. 

Les îles de Great Abaco et de Grand Bahama ont été particulièrement touchées. Les vents ont atteint les 360 km/h. 

Le Premier ministre des Bahamas, Hubert Minnis, a indiqué que le passage de l'ouragan Dorian était "une tragédie historique". 

D'après le Centre national des ouragans américains (NHC), Dorian a égalé le record, qui date de 1935, de l'ouragan le plus puissant de l'Atlantique lorsqu'il a touché terre. 

Les habitants ont témoigné de la violence de Dorian. L'ouragan a généré des vagues qui ont balayé les toitures et ont éventré le bois des habitations. La hauteur de l'eau atteint parfois le toit des maisons suite aux pluies torrentielles.   

Plus de 20.000 maisons auraient été endommagées ou détruites selon les premières estimations. De vastes zones des Bahamas ont été inondées. 61.000 personnes ont besoin d'une aide alimentaire. 

Dorian devrait s'éloigner des Bahamas mardi soir. Les vents et les pluies commenceront alors à faiblir. Il devrait longer les côtes américaines. Des opérations d'évacuation de la population ont notamment été menées en Floride et en Géorgie aux Etats-Unis. 

Le Figaro - 20 Minutes - France 24 - L'Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !