Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
©Fabrice COFFRINI / POOL / AFP

Effet papillon

L’OMS considère la Covid-19 comme "une crise sanitaire comme on n'en voit qu'une par siècle"

Tedros Adhanom Ghebreyesus, à la tête de l’OMS, s’est exprimé sur la crise du coronavirus lors d’une réunion à Genève. Selon lui, "cette pandémie est une crise sanitaire comme on n'en voit qu'une par siècle, et ses effets seront ressentis pour les décennies à venir".

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, est revenu sur la crise sanitaire et sur la pandémie mondiale de la Covid-19 lors de l'ouverture d'une réunion de l'OMS à Genève :

"Cette pandémie est une crise sanitaire comme on n'en voit qu'une par siècle, et ses effets seront ressentis pour les décennies à venir".

Face à la propagation du coronavirus, le comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est une nouvelle fois réuni vendredi, six mois après avoir décrété l’urgence mondiale. 

L’économie mondiale subit un plongeon historique. La zone euro a enregistré au deuxième trimestre une chute de 12,1 % de son produit intérieur brut (PIB), conséquence des mesures de confinement, selon Eurostat, l’office européen de statistiques. En France, le recul du PIB est de 13,8 %, en Espagne de 18,5 %, en Allemagne, le moteur économique de l’Europe, de 10,14 %.

La pandémie a fait plus de 670.000 morts dans le monde, selon un bilan établi ce vendredi 31 juillet de l'AFP.

Les Etats-Unis enregistrent le bilan le plus lourd avec 153.268 morts, ainsi que le Brésil qui déplore 92.475 victimes, le Mexique (46.688 morts), le Royaume-Uni (45.999 décès) ou bien encore l'Inde (35.747 personnes décédées des suites du coronavirus).

En France, le port du masque pourra être imposé dans l’espace public, à l’extérieur, afin de lutter plus efficacement contre le virus. Cette décision pourra être prise par les préfets. De plus en plus de villes ont adopté cette mesure comme Lille, Bayonne, Biarritz ou bien encore Le Touquet.  

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !