Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©REUTERS/Stringer

Sans concession

L'Etat islamique décapite deux hommes accusés d'homosexualité et un autre de blasphème

Sur les photos, les hommes ont les yeux bandés et sont agenouillés devant un bourreau masqué et habillé de noir.

Est-ce encore "l'oeuvre" de "Jihadi John" ? Personne ne peut l'affirmer mais 3 hommes ont été décapités lundi soir par un bourreau de l'Etat islamique. Deux des hommes étaient accusés d'homosexualité, un autre de blasphème. L'exécution a eu lieu en public à la périphérie d'une ville du nord de l'Irak. Des photos ont été diffusées ce mardi sur les réseaux sociaux.

La méthode d'exécution a en tout cas été appliquée. Les hommes ont les yeux bandés et sont agenouillés devant un bourreau masqué qui brandit un long sabre rouillé. Les photos ne montrent pas les corps des hommes après leur exécution mais les raisons de leur mort sont expliquées dans les légendes.

Ces exécutions ont eu lieu dans la province de Ninive. Une province que les forces progouvernementales tentent depuis de récupérer avec l'appui aérien de la coalition internationale. Une offensive de grande ampleur pour reprendre la ville de Tikrit, située à 160 kilomètres de Bagdad a été lancée ces derniers jours.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !