Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
L'Allemagne menace les pays européens récalcitrants à l'accueil des migrants d'un vote à la majorité
©Reuters

Aux grands maux les grands remèdes

L'Allemagne menace les pays européens récalcitrants à l'accueil des migrants d'un vote à la majorité

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, a annoncé la mise en place d’une clôture de barbelés à sa frontière avec la Croatie.

Alors que des Etats de l’Union européenne tels que la Hongrie, la Pologne ou la Slovaquie, s’opposent à l’accueil de migrants, le ministre des Affaires étrangères allemand agite la menace d’un vote à la majorité. Franck-Walter Steinmeier a en effet évoqué l’éventualité d’imposer aux pays européens récalcitrants, une répartition équitable des migrants. "Si ce n'est pas possible autrement, alors nous devrons envisager la possibilité de recourir à un vote à la majorité qualifiée" a-t-il annoncé ce vendredi, estimant qu’il n’était pas "possible que l'Allemagne, l'Autriche, la Suède et l'Italie portent seules la charge [d'accueillir les migrants]."

"L'Allemagne peut proposer une nouvelle patrie à beaucoup de gens - mais pas à tous", a déclaré le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel. Selon le ministre de l’Economie allemand, l’Europe "est une communauté de valeurs (...) Qui ne partage pas nos valeurs ne peut pas espérer durablement recevoir" l'argent de l'Union européenne.

De son côté, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, a annoncé la mise en place d’une clôture de barbelés à sa frontière avec la Croatie où 11 000 migrants sont entrés en deux jours pour tenter de gagner l'Europe occidentale. Cette décision fait suite à la fermeture de sa frontière avec la Serbie.

Qu’est-ce que le vote à la majorité ?

Prévu par les traités européens, le vote à la majorité qualifiée exige que 55% des Etats de l'Union européenne (représentant au moins 65% de sa population) votent une mesure. Elle s'imposerait alors à l'ensemble des 28 pays européen.  

Une réunion des 28 ministres européens de l'Intérieur est prévue le 22 septembre à Bruxelles et un sommet extraordinaire des chefs d'Etat européens se tiendra le lendemain pour tenter de trouver une solution. 

Lu sur RTBF

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !