Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Aucun angélisme

Jihadistes français : Florence Parly déclare n'avoir "aucun état d'âme"

Florence Parly lors de ses voeux aux armées a déclaré concernant les jihadistes français parti combattre au sein de l'Etat islamique n'éprouver "aucun état d'âme" quant à leur sort.

Ce lundi 22 janvier, Florence Parly, ministre des Armées a réaffirmé n'éprouver "aucun état d'âme" quant au sort des jihadistes français ayant rejoint les rangs de l'Etat islamique et dont certains aspirent à rentrer en France.

Lors de ses vœux aux armées lundi soir, elle déclare : "J'ai eu des mots pour les jihadistes qui ont fait couler pas mal d'encre, je le redis ici devant vous, je les assume. Car les jihadistes n'ont jamais, eux, d'état d'âme et je ne vois pas pourquoi nous en aurions pour eux". Des propos forts alors qu'une quarantaine de jjihadistes (autant d'hommes que de femmes) ont été arrêtés en zone irako-syrienne principalement par les forces kurdes. Dimanche, sur France 3 Florence Parly avait déclaré se refuser à tout "angélisme" à leur égard.

Pas une première

Déjà avant la chute de Rakka en Syrie la ministre des Armées avait estimé que le sort des combattants étrangers dans les rangs de l'Etat islamique incombait aux forces syriennes. Des propos qu'elle avait réaffirmé au Grand Rendez-Vous Europe 1, les Echos et CNEWS : "Si des jihadistes périssent dans ces combats, je dirais que c'est tant mieux, et s'ils tombent entre les mains des forces syriennes, ils dépendront de la juridiction syrienne".

Personne ne pourra donc faire un procès en cohérence à la ministre.

Lu sur L'Orient-Le Jour

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !