Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
©

Concurrence déloyale

Jean-Marc Morandini condamné pour "concurrence déloyale" face au Point

La Cour d'appel l'a condamné à verser 50 000 euros de dommages et intérêts à l'hebdomadaire.

"Comportement parasitaire", c'est ainsi que le jugement qualifie l'attitude de Jean-Marc Morandini. Ce dernier a été condamné par la Cour d'appel de Paris à payer 50 000 euros de dommages et intérêts au "Point" pour concurrence déloyale. Depuis 2006, "Le Point" reproche à Jean-Marc Morandini d'avoir "repris intensivement" plusieurs de ses articles de la rubrique "Media 2.0", animée par Emmanuel Berretta, sur son site Jeanmarcmorandini.com, édité par la société The Web Family.

Les articles pour lesquels "Le Point" avait attaqué The Web Family pour contrefaçon de marque, contrefaçon de ses droits d'auteurs et concurrence déloyale, sont entre autres : "Piaf contre Taxi 4", "Fremantle à prendre", "Karl Zéro ampute Bové". Alors que les deux premières accusations ont été rejetées par la Cour d'appel, la concurrence déloyale a été reconnue.

Dans son jugement dont LesEchos.fr a eu copie, la Cour d'appel estime que "les reprises d'informations émanant du journal le Point et de son site internet www.lepoint.fr offrent au site www.jeanmarcmorandini.com une matière non négligeable sans laquelle les digressions personnelles de l'auteur des textes ne pourraient aussi bien prospérer". La Cour d'appel parle de "pillage quasi systématique" des informations du "Point", "lesquelles sont nécessairement le fruit d'un investissement humain et financier considérable". Elle accuse aussi The Web Family : la société "bénéficie de nombreux encarts publicitaires dont il est permis d'affirmer que les informations puisées notamment auprès du journal Le Point et de son site www.lepoint.fr sont pour partie à l'origine des recettes induites", peut-on lire dans le jugement.

Jeanmarcmorandini.com imiterait "Le Point" « avec assez de différences pour éviter le plagiat, notamment en modifiant les titres des articles repris, tendant ainsi à s'approprier le contenu sans l'investissement humain et financier qui lui sont normalement liés. La Cour d'appel ne va cependant pas jusqu'à demander la suppression des articles litigieux sur le site jeanmarcmorandini.com, ni jusqu'à interdire à ce dernier toute reproduction d'articles à l'avenir.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !