Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Menaces

Iran : selon Ali Khamenei, l'accord sur le nucléaire iranien, gravement menacé, pourrait être abandonné

L'Iran n'hésitera pas à renoncer à l'accord de 2015 si nécessaire, d'après une récente déclaration de l'ayatollah Khamenei.

Le leader iranien Ali Khamenei a déclaré ce mercredi que Téhéran devrait "abandonner ses espoirs" de voir les pays européens sauver l'accord sur le nucléaire iranien, acté en 2015. 

"L'accord nucléaire est un moyen, pas un but, et si nous constatons qu'il ne sert pas nos intérêts nationaux, nous pouvons l'abandonner ". 

Ces nouvelles déclarations de l'ayatollah Khamenei ont été publiées sur sur son site Internet officiel. Ces paroles ont été prononcées par Ali Khamenei, à l'occasion d'une réunion avec le président Hassan Rohani et le gouvernement. Selon le guide iranien, Téhéran n'a pas l'intention de négocier un nouvel accord avec les responsables américains en raison de leur "indécence".  

Les Américains "veulent faire croire qu'ils peuvent amener n'importe qui, y compris la République islamique, à la table des négociations. Mais comme cela a déjà été dit de manière détaillée, aucune négociation n'aura lieu".  

Les Etats-Unis se sont déjà retirés de cet accord au mois de mai 2018. Après une première série de sanctions américaines, Washington a l'intention de cibler le secteur énergétique iranien en novembre. Téhéran a notamment dénoncé un "étranglement" de son économie. Dans cet accord, l'Iran s'était engagé à brider ses activités nucléaires. 

Du côté de l'Europe, de nombreuses nations ont précisé la semaine dernière qu'elles n'avaient pas rénoncé à trouver les moyens afin de sauver l'accord de Vienne, signé en juillet 2015. 

Lu sur Challenges

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Accord sur le nucléaire iranien : après les doutes de Donald Trump, Hassan Rohani met en garde WashingtonIran : Ali Khamenei accuse les Etats-Unis de provoquer une "crise régionale"Hassan Rohani : Washington mène une "guerre psychologique contre la nation iranienne"Ali Khamenei: "il n’y aura pas de guerre, ni de négociations avec Etats-Unis"

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !