Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump impeachment destitution Capitole Washington
©MANDEL NGAN / AFP

Pression du camp démocrate

Impeachment : Donald Trump est mis en accusation une deuxième fois après un vote historique au Congrès

L'ensemble des démocrates et dix républicains ont voté ce mercredi en faveur de ce deuxième « impeachment » historique. Jamais un président américain n'avait été mis en accusation deux fois par la Chambre des représentants.

Donald Trump est devenu ce mercredi 13 janvier le premier président des Etats-Unis à être mis en accusation une deuxième fois par la Chambre des représentants, qui l'a renvoyé en procès devant le Sénat pour avoir « incité à l'insurrection » lors de l'assaut du Capitole par ses partisans.

Au total, l'ensemble des démocrates et dix républicains ont voté en faveur de ce deuxième « impeachment » qui entre donc dans l’historique après les incidents au Capitole. 

L'acte d'accusation contre Donald Trump a obtenu 232 voix contre 197.

Cette action menée par les démocrates était hautement symbolique. Le procès de Donald Trump, par les sénateurs, devrait en effet se dérouler après son départ de la Maison-Blanche, le 20 janvier.

Avant le verdict, Donald Trump avait dénoncé une énième manœuvre des démocrates et une nouvelle « chasse aux sorcières ».

Depuis les incidents au Capitole, Donald Trump a été ciblé par les géants de la Silicon Valley. L’ensemble de ses réseaux sociaux et notamment son compte Twitter ont été suspendus ou bannis de manière permanente. 

Les autorités et les services de sécurité aux Etats-Unis craignent que des incidents éclatent lors de la cérémonie d’investiture de Joe Biden. La sécurité a été renforcée à Washington. Des partisans de Donald Trump pourraient à nouveau se réunir. La démocratie américaine semble plus que jamais fracturée à quelques jours de l'arrivée au pouvoir de Joe Biden et Kamala Harris. 

Valeurs Actuelles

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !