Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La Défense
©

Immobilier

Il faut remplir les nouvelles tours de la Défense, alors que la demande de bureaux en Ile-de-France a baissé de 40% en 2020

La proportion de bureaux vides proche de 11,2% à la Défense, un plus haut depuis 2013

Onze nouveaux immeubles de grande hauteur sont attendus ces prochaines années dans le quartier de la Défense, aux portes de Paris. Ceci, alors que la demande placée de bureaux a chuté de 40 % en 2020 en Ile-de-France souligne l'Opinion.

La pandémie et de la généralisation attendue du télétravail ont un impact sur la demande : « Par rapport aux besoins initiaux pré-Covid, on a environ 15 % de réduction moyenne des surfaces », estime Grégoire de la Ferté, directeur exécutif bureaux Ile-de-France chez CBRE cité par l'Opinion.

Les propriétaires de tours se sont adaptés en divisant leurs surfaces en plus petits modules que d’habitude.

Les entreprises freinent leurs projets de déménagement, repoussent leurs décisions, revoient leurs cahiers des charges.

"La suroffre est là pour durer. En 2021 et 2022 seront livrés de nombreux immeubles de grande hauteur : Landscape (64 000 m2), Emblem (28 000 m2) puis Aurore (36 000 m2), la tour Hekla de Jean Nouvel (76 000 m2), et bien d’autres." ajoute l'Opinion.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !