Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Hausse des prix du carburant  : 78% des Français estiment que le mouvement du 17 novembre est justifié
©Federico PARRA / AFP

Vaches à lait

Hausse des prix du carburant : 78% des Français estiment que le mouvement du 17 novembre est justifié

D'après un nouveau sondage Odoxa-Dentsu Consulting réalisé pour France Info et le Figaro, les Français ont exprimé massivement leur mécontentement face à la hausse des taxes sur le carburant. Les citoyens affichent également leur soutien envers le mouvement de mobilisation dans le cadre de la journée du 17 novembre.

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting réalisé pour France Info et le Figaro, 76% des Français jugent également que la hausse des tarifs est "une mauvaise chose". 

Plus des trois quarts des Français (78% des personnes interrogées) estiment "justifié" l’appel à bloquer les routes en France le 17 novembre afin de protester contre la hausse du prix du diesel. 
 
22% des sondés désapprouvent cette mobilisation de grande ampleur lancée sur les réseaux sociaux. 
 
Ce sondage Odoxa-Dentsu Consulting, réalisé pour France Info et le Figaro, a été publié jeudi. L'étude a été réalisée selon la méthode des quotas sur la base d’un échantillon de 988 Français, âgés de 18 ans et plus, interrogés par internet les 30 et 31 octobre 2018.
 
Cette grogne, qui se reflète dans les résultats de ce sondage, est née ces dernières semaines suite à la hausse du prix du diesel. Des pétitions ont été lancées en ligne et des appels à des manifestations autoproclamées "citoyennes" et apolitiques se sont multipliés. 
 
La mobilisation va se concentrer sur l'appel à bloquer les routes le 17 novembre prochain. Ce mouvement a été notamment relayé par Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan. 
 
Selon le sondage, 76% des Français considèrent également que la hausse des prix est "une mauvaise chose car il faut avant tout favoriser le pouvoir d’achat des Français, quitte à ce qu’ils utilisent plus longtemps des produits pétroliers" dans les années à venir. 
 
Pour 80% des Français interrogés, la hausse des taxes aura un impact élevé sur leur pouvoir d’achat. 
 
L'enquête précise également que 53% des personnes interrogées voient comme "une mauvaise idée" les investissements dans de nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR, "car il faut arrêter d’investir dans le nucléaire". 
 
En un an, le prix du gazole a malheureusement progressé d’environ 23% et celui de l’essence de 15%. À 1,51 euro en moyenne la semaine dernière, le prix toutes taxes comprises du gazole a atteint un niveau jamais constaté depuis au moins le début des années 2000.  
 
Cette hausse spectaculaire des prix s'explique par le bond des cours du brut et des prix des produits raffinés (+35% pour le gazole en un an et +28% pour l’essence) et de l’effet de l’alourdissement des taxes sur les carburants. 
 
La TICPE a ainsi augmenté au 1er janvier de 7,6 centimes sur le gazole du fait de la hausse de la contribution climat énergie et d’une nouvelle étape dans la volonté de rattrapage par rapport à la fiscalité appliquée à l’essence. 
 
Les taxes sur l'essence ont augmenté de 3,9 centimes par litre. En incluant la TVA, les taxes sur le gazole ont augmenté de 14% et de 7,5% pour l’essence en un an.
 
Et elles doivent encore augmenter l’an prochain, selon le projet de budget 2019 (+6 centimes pour le gazole et +3 centimes pour l’essence). 
 
Reste à savoir quelle sera l'ampleur de la mobilisation des citoyens dans les rues le 17 novembre prochain. Les entreprises de transport routier vont notamment protester contre les récentes taxes qui pourraient menacer dans un avenir proche leur activité. 
Lu sur Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !