Grèce : la réunion de la dernière chance le 20 février ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
La Grèce poursuit son bras de fer
La Grèce poursuit son bras de fer
©Reuters

Ultimatum

Grèce : la réunion de la dernière chance le 20 février ?

Après le nouvel échec de la réunion de l'Eurogroupe, les parties au dossier pourraient se retrouver une nouvelle fois pour tenter d'arracher un compromis.

Les discutions s'annonçaient tendues. En fait, elles n'ont pas vraiment traînées. Entre les Européens et les Grecs, le torchon brûle. Les premiers veulent poursuivre l'aide financière au pays en crise, afin de garder la main sur les réformes à venir. Une solution "déraisonnable" et "inacceptable." Athènes ne veut ni l'argent européen, ni son austérité.

Un ultimatum a même été lancé par Bruxelles pour voir le gouvernement grec réagir, d'autant plus que le programme d'aide européen se termine le 28 février prochain. Sans accord, ce sera le défaut de paiement et peut-être la sortie de l'euro. Une solution inenvisageable alors une nouvelle réunion de l'Eurogroupe devrait être organisée vendredi pour tenter de trouver ce fameux compromis, a déclaré le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem.

Derrière les mots parfois violents, un accord se dessine peut-être. La Grèce se serait prête à quelques mois de surveillance supplémentaire à condition de changer la "sémantique" de l'accord pour éviter de reparler de "troïka" à la population grecque. "Il est très clair que le prochain pas doit venir des autorités grecques (...) et au vu du calendrier, on peut utiliser cette semaine, mais c'est à peu près tout", a expliqué Jeroen Dijsselbloem.

Lu sur Europe1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !