Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Gérard Collomb estime que l’Italie est « obligée de travailler » dans un cadre européen sur l'immigration
©PHILIPPE LOPEZ / AFP

La parole est au Ministre de l’Intérieur

Gérard Collomb estime que l’Italie est « obligée de travailler » dans un cadre européen sur l'immigration

Durant la session des questions au gouvernement, Gérard Collomb a tenu à rappeler à la raison son homologue italien Matteo Salvini, de la Ligue.

Gérard Collomb a évoqué les enjeux de la politique migratoire italienne, ce mercredi 6 juin, dans le cadre des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. Le Ministre de l’intérieur français a estimé que l’Italie serait « obligée de travailler » dans un cadre de coopération européenne sur le sujet de l’immigration.  

« On voit aujourd'hui à travers l'Europe monter une vague des populismes [dans] un certain nombre de pays, pour peut-être n'avoir pas fait face à temps au problème de l'immigration, qui tombent dans des politiques qui apparaissent à nos yeux démesurées »
 
Gérard Collomb préfère parier « sur la coopération européenne, internationale. Nous travaillons avec les pays d'origine, de manière à faire baisser le nombre de migrants qui arrivent clandestinement aux frontières de l'Europe. Demain, l’Italie sera obligée de travailler dans ce système-là ». 
 
Gérard Collomb a notamment rappelé les efforts de la Commission européenne permettant d’augmenter les effectifs de Frontex « à 10 000 personnes dans les prochaines années. Je ne pense pas que l’Italie puisse se passer d’une telle force ».
 
La réponse du Vice-président du Conseil des ministres et du Ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, à Gérard Collomb promet d’être cinglante. La politique du nouveau gouvernement italien prévoit notamment un vaste plan d’expulsions de réfugiés illégaux.
 
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !