Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Exploit publicitaire ?

Felix Baumgartner : un saut qui pourrait rapporter gros à Red Bull

Le défi de l'Autrichien qui cherche à devenir le premier homme à franchir le mur du son en chute libre a tous les atours de coup marketing pour son sponsor Red Bull.

Il faudra encore patienter un peu…  Le saut en chute libre de Felix Baumgartner n'a en effet pas eu lieu, la faute aux conditions météorologiques. Le vent atteignait en effet une vitesse de 27 km/h dans l'après midi quand le sponsor de l'événement Red Bull a annoncé dans un communiqué sur son site Internet que la "mission était avortée en raison de rafales de vent". La porte-parole de l'équipe du sauteur Sarah Anderson a par ailleurs déclaré qu'une nouvelle tentative serait réalisée d'ici jeudi. Le doute subsiste toutefois car, comme l'a expliqué Bob Hager durant la diffusion en direct de l'événement, les conditions météorologiques ne devraient pas s'améliorer d'ici la fin de la semaine.  Pauvre Felix Baumgartner qui s'entraîne depuis cinq ans pour effectuer ce saut qui lui permettra peut-être de franchir le mur du son et battre le record de Joseph Kittinger qui avait sauté à 31,3 kilomètres d'altitude en 1960. Mais surtout, pauvre Red Bull...

Le sponsor espère en effet rentabiliser le saut de Felix Baumgartner. Après la stratégie marketing d'Apple qui consiste à jouer sur les rumeurs qui pullulent sur les sites Internet, Red Bull joue donc la carte de l'extrême et du gros coup de publicité. L'idée : trouver le bon "personnage" qui pourra représenter les valeurs de la marque au bon endroit, au bon moment, pour vraiment marquer les esprits. Quoi de mieux alors qu'un homme qui cherche à battre un record du monde et à dépasser le mur du son en sautant en chute libre à plus de 30 kilomètres d'altitude ? Encore mieux, filmer le tout et le retransmettre en direct sur le web. La stratégie adoptée par Red Bull depuis maintenant plusieurs années semble marcher puisque l'entreprise est passée en l'espace de peu de temps de petite start-up autrichienne à une entreprise mondialement connue, concurrençant même Coca-cola ou Pepsi. Ce qui explique pourquoi Red Bull Stratos n'a pas hésité à sponsoriser l'entreprise de Felix Baumgartner en lui donnant beaucoup d'argent, mais aussi 120 scientifiques et deux ans pour se préparer à un tel défi. Une bonne idée puisque tous les sites des grands médias ont parlé de son saut mardi (nous inclus).

Lu sur Paris Match

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !