Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Emmanuel Macron
©CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

Coronavirus

Face à la lenteur de la vaccination, Emmanuel Macron a fait appel au cabinet McKinsey pour le conseiller en matière de logistique

Le site américain Politico souligne les dangers d'un échec de la campagne en cours, un an avant l'élection présidentielle

Après avoir peiné à fournir des masques et les premiers tests, le gouvernement français se distingue désormais par la lenteur de sa campagne de vaccination contre le Covid-19, par rapport à d'autres pays européens constate le site américain Politico, qui révèle qu'Emmanuel Macron aurait demandé au cabinet McKinsey de le conseiller en matère de logistique.

"La lenteur de la vaccination fait craindre que la France ne prenne du retard dans la maîtrise de la pandémie au milieu des craintes d'une troisième vague. Ce qui pourrait nuire à la reprise économique du pays qui pourrait être, elle aussi, retardée. Cela risque à son tour de nuire aux chances de Macron d'obtenir un deuxième mandat à l'élection présidentielle de l'année prochaine." selon Politico.

Le nombre total de vaccinations en France apparaît très bas si on le compare à ceux de ses voisins européens : plus de 230 000 en Allemagne, plus de 110 000 en Italie, plus de 40 500 au Danemark, plus de 7 800 en Croatie et même plus de 2 500 en Estonie.

le fait que Macron ait exprimé son impatience n'y change rien, "car la puissante présidence française donne à Macron beaucoup plus d'influence sur la politique que quiconque et il s'est présenté comme le commandant en chef de la lutte contre la pandémie".

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !