Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

Sondage

Euthanasie : 96% de Français en faveur de sa légalisation

C'est le résultat d'un récent sondage Ifop. Politiquement parlant, les plus ouverts à l'euthanasie sont des sympathisants du Front national et les plus réticents quant à sa légalisation sont des électeurs écologistes.

96% des Français sont favorables à l'euthanasie pour les malades incurables si ces derniers le demandent. C'est le résultat de la dernière étude en date sur le sujet, réalisée par l'Ifop pour l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD).  Ces 96% sont l'addition de personnes répondant "oui absolument" (les convaincus, 54%) à la question : " Pour certaines personnes souffrant de maladies insupportables et incurables" réclamant une euthanasie, "la loi française devrait-elle autoriser les médecins à mettre fin, sans souffrance, à la vie de ces personnes atteintes de maladies insupportables et incurables si elles le demandent?" et "oui dans certains cas (42%).  

Politiquement parlant, les plus ouverts à l'euthanasie sont des sympathisants du Front national (73% de pour).  "Ce résultat est également une tendance observée depuis plusieurs années, explique Frédéric Dabi, directeur-général adjoint de l'Ifop. C'est sans doute une question de génération : alors sur beaucoup de questions les sympathisants FN et UMP vont souvent dans le même sens, sur certains sujets de société, on constate une différence, due à la différence de génération et de catégorie sociale entre ces électeurs".  Les électeurs proches du PS et du MoDem sont eux, respectivement 62 et 55% pour. Les sympathisants UMP sont à 49% favorables à l'euthanasie et, avec 44% de oui, ceux d'Europe-écologie-Les Verts sont les plus réticents à sa légalisation."Globalement, c'est l'un des très rares sujets à faire un consensus dans l'opinion et à transcender les clivages gauche-droite, contrairement à la peine de mort, l'avortement ou le mariage gay, explique Frédéric Dabi. Ce qui ne veut pas dire que le gouvernement ne rencontrerait aucune opposition s'il décidait de légiférer sur le sujet."  Enfin, on remarque une légère différence de réponses en fonction de l'âge des sondés. En effet les jeunes ,"plus éloignés du sujets", sont les moins enclins à une légalisation de l'euthanasie.

L'association ADMD a lancé mercredi 29 octobre une campagne de presse pour rappeler à François Hollande son "engagement 21" dans lequel président de la République déclarait : "Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d'une assis- tance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité." "François, fais comme la Hollande", était-il écrit sur l'affiche de l'ADMD. Car les Pays Bas ont légalisé l'euthanasie dès 2001…  

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !