Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Crédits Photo: GEORGES GOBET / AFP

Rabibochage en vue

En froid avec LR, Alain Juppé finalement rappelé par son ancien parti pour débattre du "projet de la droite européenne"

L'ancien Premier ministre, qui devait rencontrer mercredi les dirigeants du parti Agir, s'est vu proposer par son ancien parti, duquel il s'est éloigné ces derniers mois, de participer au débat sur son projet européen, rapporte Europe 1 ce lundi 9 avril.

Alain Juppé manque-t-il à son ancien parti ? C'est en tout cas ce que laisse présager l'invitation dont le secrétaire général délégué des Républicains, Geoffroy Didier, lui a fait part.

Comme le relate Europe 1, Alain Juppé est appelé à "participer au débat sur le projet de la droite européenne" des Républicains. Il ne s'agit nullement d'une obligation. "Alain Juppé est une personnalité que je respecte profondément, qui est libre de ses actes, libre de ses choix", a déclaré Geoffroy Didier ce lundi lors d'un point-presse. Il semblerait que l'expérience de l'ancien Premier ministre pourrait peser et faire réfléchir dans les rangs des Républicains, en prévision des élections européennes de mai 2019.

Reste à voir si le maire de Bordeaux acceptera cette proposition. Pour cause, il s'était volontairement éloigné du parti en raison de sa nouvelle "orientation", notamment depuis l'élection de son nouveau président, Laurent Wauquiez. Il avait d'ailleurs annoncé qu'il ne paierait plus sa cotisation pour l'année 2018. En plus de cela, le candidat malheureux lors de la primaire de la droite et du centre devait rencontrer mercredi 11 avril les dirigeants du parti Agir, porté par des ex-LR pro-Macron. Entre fidélité au parti qu'il a cofondé et nouvelles aspirations, que choisira de faire Alain Juppé ? Réponse dans quelques jours.

 

 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !