En cas de contamination dans une classe, les non vaccinés seront en distanciel, les vaccinés en présentiel annonce Jean Michel Blanquer | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Jean-Michel Blanquer
Jean-Michel Blanquer
©Capture d'écran France Info

Vaccination

En cas de contamination dans une classe, les non vaccinés seront en distanciel, les vaccinés en présentiel annonce Jean Michel Blanquer

Quand un élève sera contaminé on continuera à fermer la classe a précisé le ministre

Interrogé, par France Info, sur l'éventualité de rendre la vaccination des enseignants obligatoire, Jean-Michel Blanquer a répondu qu'il préférait que cette vaccination soit volontaire. Le ministre de l'Education a ajouté que les professeurs étaient l'une des professions qui avait le taux de vaccination le plus élevé, il dépasserait 80%.

Concernant les élèves, Blanquer a indiqué "Le pass sanitaire n'a pas vocation à exister dans le cadre scolaire mais un protocole sanitaire sera publié"

"Notre objectif c'est la vaccination maximale des élèves" a jouté le ministre : ""Quand un élève est contaminé, on fermait une classe : on maintient cette règle pour l'enseignement primaire et dans le secondaire, pour les collèges et les lycées, ce sont les élèves non vaccinés qui devront étudier à distance à la rentrée (...) "Quand un élève était contaminé, on fermait une classe : on maintient cette règle pour l'enseignement primaire et dans le secondaire, pour les collèges et les lycées, ce sont les élèves non vaccinés qui devront étudier à distance à la rentrée", a annoncé le ministre de l'Eduction.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !