Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
©Capture d'écran TF1

Ma déclaration

Emmanuel Macron au JT de TF1 : "Ce projet, nous voulons le porter pour 2017"

Après avoir présenté sa démission à François Hollande, l'ex-ministre de l'Économie était l'invité de Gilles Bouleau mardi soir sur TF1.

Quelques heures après avoir officialisé son départ du gouvernement, Emmanuel Macron a expliqué sa décision, en évoquant les aspirations de son mouvement politique pour 2017. "C'est une décision grave, je l'ai pesée, murement réfléchie. D'abord pour être libre de proposer, d'agir, de rassembler, autour d'un projet que je veux porter avec d'autres. Cette liberté nécessaire pour proposer autre chose n'était pas compatible avec ma fonction. Notre vie politique doit être recomposée autour de nouvelles questions (…) C'est la meilleure façon d'être utile à mon pays", a tout d'abord déclaré l'ex-ministre de l'Économie. 

"Aujourd'hui, je suis plus utile à mon pays en portant ce projet qu'en restant au gouvernement", assure Emmanuel Macron, qui entend s'appuyer sur son mouvement 'En Marche' pour "proposer un diagnostic du pays, et sur la base de diagnostic, construire un plan de transformation du pays".

"Ma conviction profonde c'est que notre pays a besoin d'une refondation. L'énergie est là, la volonté de changement est là. Ce projet, nous voulons le porter pour 2017 (...) Les circonstances que nous vivons imposent de changer. Ils imposent de changer nos pratiques, notre quotidien. Et du côté de la vie politique il ne faudrait rien changer avec des primaires, des dirigeants bien connus ? Et bien non, nous devons proposer autre chose. Nous devons proposer une voix progressiste, sinon nous allons faire le lit des extrêmes", a-t-il poursuivi.

"Les principales préoccupations des gens ne sont pas de savoir qui va se présenter ou à quelle couleur politique il appartient, mais ils se préoccupent surtout du contenu, des propositions", a répondu Emmanuel Macron, interrogé à plusieurs reprises par Gilles Bouleau quant à l'officialisation de sa candidature à l'élection présidentielle de 2017.

>>>> À lire aussi : Démission d'Emmanuel Macron : le jeune homme qui plaisait aux vieux

 

Vu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !