Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump réclame une enquête sur une possible "infiltration" de sa campagne par le FBI
©NICHOLAS KAMM / AFP

Paranoïaque ?

Donald Trump réclame une enquête sur une possible "infiltration" de sa campagne par le FBI

Le président américain veut que "le ministère de la Justice examine si le FBI a infiltré ou surveillé la campagne Trump pour des raisons politiques".

Donald Trump a-t-il été victime d'un espionnage mandaté par Barack Obama, lorsqu'il était encore à la Maison blanche ? C'est en tout cas ce qu'il semble croire. Le président américain a en effet demandé, dimanche, qu'une enquête soit menée pour savoir si dans le cadre de l'élection de 2016, son équipe de campagne a été infiltrée ou surveillée par le FBI ou le département de la Justice.

Dans un tweet, Donald Trump exige que "le ministère de la justice examine si le FBI a infiltré ou surveillé la campagne Trump pour des raisons politiques" et si "de telles demandes ont été formulées par des gens au sein de l’administration Obama".

"Si c'est vrai [ce serait] le plus gros scandale politique de tous les temps", a poursuivi le président américain sur Tweeter, bien qu'il ne dispose d'aucune preuve d'une infiltration.

Selon le New York Times, le FBI a bien demandé à l’époque à un informateur de rencontrer deux membres de l’équipe Trump, mais cela a été fait pour enquêter sur d’éventuels liens entre ces derniers et Moscou. De nombreux élus démocrates estiment, d'ailleurs, que cette demande de Donald Trump vise à jeter le doute sur le procureur Robert Mueller, qui enquête depuis un an sur une éventuelle collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de Donald Trump.

"Sa demande au ministère de la justice pour qu’il enquête sur des faits dont ils savent qu’ils ne sont pas vrais est un abus de pouvoir et une façon de faire diversion face à ses problèmes judiciaires qui s’accumulent", a estimé Adam Schiff, membre démocrate de la commission du renseignement à la Chambre des représentants.

Néanmoins, le département de la Justice a fait savoir dimanche qu'il avait demandé à son vérificateur général d'élargir la portée des mesures de vérification interne de l'Agence de sécurité nationale (NSA), pour déterminer si des motivations politiques avaient teinté l'enquête du FBI sur l'ingérence russe.

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !