Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©MANDEL NGAN / AFP

Riposte après la taxe GAFA

Donald Trump dénonce la "stupidité" d'Emmanuel Macron et relance la menace de taxes sur le vin français

Le président américain s’est exprimé sur Twitter suite au récent projet français d’imposer une taxe sur les GAFA. Donald Trump est fermement opposé à la taxe française qui vise les géants américains du secteur des hautes technologies. Il a relancé la piste de taxes sur le vin français en guise de représailles.

La taxe GAFA défendue par Emmanuel Macron et Bruno Le Maire va-t-elle relancer la guerre commerciale entre la France et les Etats-Unis ?

Donald Trump s’est exprimé sur ce dossier sur Twitter ce vendredi 26 juillet. Il déplore la "stupidité" du président français Emmanuel Macron. Dans ce message, le dirigeant américain menace une nouvelle fois de taxer le vin français en représailles de l’instauration de la taxe GAFA en France. Cette taxe vise les géants américains comme Google, Facebook, Amazon ou bien encore Apple.

"La France vient d'imposer une taxe numérique à nos grandes entreprises technologiques américaines. Si quelqu'un devait les taxer, cela devrait être leur pays d'origine, les Etats-Unis. Nous annoncerons bientôt une action réciproque substantielle après la stupidité de Macron. J'ai toujours dit que le vin américain était meilleur que le vin français !".

Reste à savoir si Emmanuel Macron répondra à ce message de Donald Trump et face à cette menace de taxer les vins français. 

Bruno Le Maire vient déjà de riposter face aux critiques de Donald Trump. Le ministre français de l'économie a indiqué que la France "mettra en oeuvre ses décisions nationales" sur la taxation du numérique, en attendant un accord international.

"La taxation universelle des activités digitales est un défi qui nous concerne tous. Nous souhaitons parvenir à un accord sur ce sujet dans le cadre du G7 et de l'OCDE. En attendant, la France mettra en oeuvre ses décisions nationales".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !