Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Christophe Petit-Tesson / AFP

11 Novembre

Donald Trump charge violemment Emmanuel Macron dans une série de tweets assassins

Le président américain a multiplié les messages hostiles sur Twitter contre le président de la République Emmanuel Macron.

Donald Trump, de retour aux Etats-Unis après sa visite en France dans le cadre des cérémonies du 11 Novembre, a repris son sport favori : tweeter ! Dans une nouvelle série de messages, le président américain ne masque plus sa colère envers Emmanuel Macron. 

"Le problème est qu'Emmanuel Macron souffre d'une très faible cote de popularité en France, 26%, et un taux de chômage à près de 10%". 
 
Dans un second tweet, Donald Trump ironise avec son propre slogan : "MAKE FRANCE GREAT AGAIN" ("Rendre sa grandeur à la France").
 
Donald Trump applique donc une nouvelle forme d'hostilité après son séjour à Paris dans le cadre des commémorations du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale. 
 
Le président américain a tenu à évoquer également la polémique au sujet de sa visite au cimetière américain de Bois Belleau, dans l'Aisne. Ce déplacement avait été annulé samedi, officiellement en raison de la pluie. Donald Trump a été critiqué pour cette absence.
 
"Quand l'hélicoptère n'a pas pu voler jusqu'au cimetière à cause de la très faible visibilité, j'ai proposé d'y aller en voiture. Les services secrets ont dit NON. (...) J'ai fait un discours le jour suivant au cimetière américain [de Suresnes] sous une pluie battante!". 
 
Donald Trump a dénoncé encore une fois les "fake news".
 
Le président américain avait déjà dans un précédent message épinglé le projet d'une armée européenne défendue par le président français. 
 
"Emmanuel Macron a suggéré la création de leur propre armée pour protéger l'Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Mais c'était l'Allemagne dans la Première et la Seconde Guerre mondiale. Comment ça a marché pour la France? Ils commençaient à apprendre l'allemand à Paris avant que les Etats-Unis n'arrivent". 
 
Donald Trump a même évoqué la possibilité d'une menace d'une sanction commerciale contre la France qui pourrait viser la filière du vin.  
 
"La France fait de l'excellent vin, mais les États-Unis aussi. Le problème est qu'il est très difficile de vendre du vin américain en France, avec des tarifs (douaniers) élevés. Pendant ce temps, il est facile de vendre du vin français aux États-Unis, avec de faibles tarifs douaniers. Ce n'est pas juste et cela doit changer".
 
L'Elysée n'a pas souhaité commenter ces différents messages incisifs adressés par Donald Trump ces dernières heures.
 
Donald Trump a sans doute souhaité montrer son hostilité au président Emmanuel Macron après son interview accordée à la chaîne CNN. Emmanuel Macron avait ironisé d'ailleurs dans cet entretien sur l'utilisation de Twitter. 
 
"Je préfère avoir une discussion directe plutôt que de faire ma diplomatie par des tweets".
 

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !