Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Crédits Photo: CHRISTOF STACHE / AFP

Contrôle technique

Dieselgate : Rupert Stadler, le PDG d'Audi arrêté et incarcéré en Allemagne

Le PDG d'Audi, Rupert Stadler, a été arrêté ce lundi dans le cadre des suites judiciaires liées au scandale du diesel.

Coup de tonnerre chez Volkswagen. Rupert Stadler, le président du directoire d'Audi, a été arrêté ce lundi. Les juges ont précisé que Rupert Stadler a été placé en détention suite à des craintes concernant la possibilité qu'il entrave l'enquête en cours sur le scandale du diesel. Il existait un "risque de dissimulation de preuves". 

Le parquet de Munich a dévoilé cette information à travers un communiqué : 
 
"Dans le cadre d'une enquête sur les moteurs diesel et les moteurs Audi, le parquet de Munich a exécuté un mandat d'arrêt contre M. Rupert Stadler le 18 juin 2018". 
 
En septembre 2015, Volkswagen a avoué avoir utilisé des logiciels illégaux afin de tricher et de contourner les tests d'émissions américains sur le moteur diesel. Volkswagen se retrouve donc plongé en pleine crise de leadership suite à cette arrestation et après ce nouveau rebondissement judiciaire.  
 

Cette arrestation survient alors que le nouveau PDG de Volkswagen, Herbert Diess, travaillait sur une nouvelle structure à la tête de l'entreprise. Rupert Stadler faisait partie de l'organigramme en question. Le groupe s'est lancé dans l'aventure des véhicules électriques après le scandale des tests et des émissions. 

Les Etats-Unis ont déposé des accusations contre l'ancien PDG de Volkswagen, Martin Winterkorn. L'Allemagne n'extrade pas ses ressortissants vers des pays extérieurs à l'Union européenne. 

L'arrestation de Rupert Stadler n'a pas été faite à la demande des autorités américaines, selon le procureur de Munich. Le scandale des moteurs diesel truqués vient donc de faire une nouvelle "victime" au sein de la compagnie. 

 

 

Lu sur Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !