Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Des scientifiques demandent l'interdiction des robots tueurs : l'armement doté de l'intelligence artificielle serait-il réellement intelligent ?
©Reuters

L'armement du futur

Des scientifiques demandent l'interdiction des robots tueurs : l'armement doté de l'intelligence artificielle serait-il réellement intelligent ?

"Ce ne sera qu’une question de temps avant qu’elles n’apparaissent sur le marché noir et dans les mains des terroristes" dénoncent les chercheurs.

Dans une lettre ouverte publiée le 27 juillet dernier, un millier de personnalités du monde scientifique (principalement des chercheurs en IA et en robotique) ont alerté sur les dangers de l'intelligence artificielle et demandé l'interdiction des armes autonomes "capables de sélectionner et de combattre des cibles sans intervention humaine". Publiée par le Future of Life Institute à l’occasion de l’IJCAI, la conférence internationale sur l’intelligence artificielle qui se tient à Buenos Aires jusqu'au 31 juillet, des personnalités comme l’astrophysicien britannique Stephen Hawking, le cofondateur d’Apple, Steve Wozniak ou encore Elon Musk, se sont unis pour dénoncer les dangers de ce projet d'armement futuriste.

"L’intelligence artificielle a atteint un point où le déploiement de tels systèmes sera […] faisable d’ici quelques années, et non décennies, et les enjeux sont importants : les armes autonomes ont été décrites comme la troisième révolution dans les techniques de guerre, après la poudre à canon et les armes nucléaires", rappelle le courrier.

Ainsi les chercheurs en IA et en robotique redoutent que les Etats-Unis soient trop aveuglés par "la course à l'armement" et oublient que "remplacer des hommes par des machines permet de limiter le nombre de victimes du côté de celui qui les possède". L'armement par l'intelligence artificielle serait révolutionnaire et facilement accessible, ce qui serait de toute évidence, une tragédie pour l'humanité. "Ce ne sera qu’une question de temps avant qu’elles n’apparaissent sur le marché noir et dans les mains des terroristes, de dictateurs souhaitant contrôler davantage leur population et de seigneurs de guerre souhaitant perpétrer un nettoyage ethnique", dénoncent les signataires.

Les robots tueurs sont donc devenus la bête noire des scientifiques qui déplorent que le grand public ne perçoive l'intelligence artificielle que comme une arme de guerre. Qui plus est, incapable de dissocier un ordre de la morale. 

Lu sur le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !