Depuis 2001, la taille et l'habitabilité des logements neufs en Ile-de-France ont diminué | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Immobilier Paris
Immobilier Paris
©JOEL SAGET / AFP

Rétrécis

Depuis 2001, la taille et l'habitabilité des logements neufs en Ile-de-France ont diminué

Selon un rapport de l’Institut des hautes études pour l’action dans le logement (IDHEAL)

Diminution de la taille des appartements, chambres trop exiguës, rangements en voie de disparition… En vingt ans, la qualité des logements neufs a baissé en Ile-de-France. C’est en tout cas le constat dressé par l’Institut des hautes études pour l’action dans le logement (IDHEAL) note le quotidien Le Parisien.

L’Idhéal a passé 1 700 plans (issus de 52 opérations immobilières réalisées en Ile-de-France entre 2000 et 2020) au crible d’un référentiel mis au point pour tenir compte de critères souvent jugés secondaires par les promoteurs souligne Libération.

En vingt ans, les logements franciliens mis en chantier ont perdu 3,4 m² dans les Yvelines et jusqu’à 14,8 m² dans l’Essonne.

Et a disposition des pièces, obéissant à des critères de rentabilité, aboutit parfois à des plans absurdes, dans lesquels une pièce qui dessert toutes les autres devient impossible à meubler. Ce n’est plus un salon, mais un «hall de gare». Des mètres carrés sont perdus dans des «couloirs trop longs» alors qu’ils sont vendus au même prix que des espaces éclairés et utiles, les cuisines se résument de plus en plus souvent à «un pan de mur dans le salon», sans parler des «portes en conflit» qui se cognent, ou encore de la minceur des cloisons (5 cm pour plus de la moitié des logements étudiés).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !